iPhone XR et XS : quand le marketing d’Apple défie la réalité

Telecom 5 days ago Frandroid 2

Une conférence Apple, c’est le moment pour la firme de Cupertino d’annoncer de nouveaux produits, mais aussi de mettre à jour son discours marketing qui défie parfois les lois de la réalité. Le fameux champ de distorsion a survécu à Steve Jobs et on a pu s’en rendre compte à plusieurs occasions lors de la présentation des nouveaux iPhone XS et XR.


Le meilleur iPhone de 6,5 pouces de tous les temps

Mettons nous d’accord pour commencer. Les iPhone XS, XS Max et l’iPhone XR sont sans doute de très bons produits, comme l’était et l’est toujours, d’ailleurs, l’iPhone X. Comment puis-je le savoir ? Parce que, honnêtement, l’iPhone XS a l’air de se différencier si peu de son prédécesseur que l’on sait presque exactement à quoi s’attendre. Et du coup, puisqu’il faut bien présenter des nouveautés, on a pu voir Phil Schiller se livrer au jeu du « bullshit » marketing un peu plus que de raison.

Quand la présentation d’un nouvel iPhone commence par un rappel de caractéristiques de l’écran de l’iPhone X, dont une seule a bougé (la HDR 60% plus dynamique), on se dit que ça va être long. Mais il y a un nouveau modèle : l’iPhone XS Max ! Et devinez quoi ? Il est plus grand ! Et il peut afficher plus d’informations en mode paysage. Vous voulez dire comme l’iPhone 6 en 2014, quoi ? Je suis mauvaise langue, j’avoue, parce que l’affichage étendu dans Garageband me manquait par rapport au 6s Plus. Mais on ne va quand même pas s’émerveiller en 2018 qu’un OS puisse gérer plusieurs tailles d’écran, quand même…

Le Face ID le plus rapide depuis un an

On pourrait s’émerveiller sur… La reconnaissance faciale via Face ID par exemple. Et on en remet une couche, comme si on découvrait la technologie, dont Phil Schiller nous affirme tout de même qu’elle est plus rapide sur l’iPhone XS. Et ça n’est pas du luxe, car il faut admettre que sur un iPhone X, ça n’est jamais aussi immédiat qu’on le souhaiterait. Plus rapide… Comment ? De combien ? D’habitude, Apple est friand de multiplicateurs et de pourcents. Mais là, c’est juste… Plus rapide. Grâce à des algorithmes « plus rapides » et un élément sécurisé « plus rapide » lui aussi. Ce qui permet à Apple de déclarer que Face ID est « le système d’authentification par reconnaissance faciale le plus sécurisé de tous les temps ».

Les superlatifs ne font que commencer : la puce A12 Bionic est « la première puce 7 nm de toute l’industrie ». Une… Demi vérité, dirons nous. Huawei a présenté le Kirin 980 à l’IFA 2018, mais le premier smartphone à l’intégrer, le Huawei Mate 20, sera disponible après la sortie des iPhone XS et XS Max. Et devinez ce qu’est le SoC A12 Bionic ? Bingo ! « La puce la plus puissante et la plus intelligente jamais intégrée à un smartphone »

Et nous avons appelé ça le Retour Haptique !

Même dans des domaines où Apple maîtrise son sujet, comme la photo, Phil Schiller ne peut pas s’empêcher d’en rajouter, et d’être super excité de dévoiler la modification de « l’ouverture » (virtuelle) après une photo en mode portrait. Je dois dire que j’étais assez excité quand j’ai utilisé cette fonctionnalité la première fois sur un Huawei Mate 9. Bon, peut être que le machine learning détectant le sujet et l’arrière-plan s’est amélioré depuis. Et il est vrai que la couche photo de Huawei n’animait pas le changement d’ouverture en temps réel, le petit effet « waouw » est réussi. Mais de là à affirmer qu’on n’a « jamais vu ça sur n’importe quel appareil photo » ? Vraiment ?

La machine s’emballe avec la présentation de l’iPhone XR. Qui, trêve de plaisanterie, est sans aucun doute l’iPhone le plus intéressant présenté lors de cette conférence. Un iPhone X avec quelques compromis, mais une autonomie alléchante et des couleurs qui remettent un peu de fun dans le design des produits Apple après des années de gris sidéral. Et un prix… qui ne dépasse pas les 1 000 euros. Oui, on en est à s’étonner de ça.

Apple s’enorgueillit du « Liquid Retina Display », un écran « sans bord » mais pas sans encoche, qui réussit une prouesse jamais vue sur une dalle LCD. Bon, on va admettre que c’est effectivement un des écrans LCD les plus « borderless » qu’on ait vu récemment. Et le « menton » est moins prononcé que sur la plupart des clones de l’iPhone X. Mais tout de même, les bordures sont visibles. Beaucoup plus visibles que sur l’iPhone X. Et « l’écran LCD le plus avancé de tous les smartphones » affiche une résolution de 326 ppp, nettement inférieure à celle du 8 Plus ou du X.

Comme les rumeurs l’annonçaient, cet écran ne bénéficie pas de la technologie 3D Touch. Mais Apple a inventé quelque chose pour le remplacer : le « Haptic Touch », qui consiste à toucher, et ressentir un retour haptique. Apple vient de réinventer l’écran à retour haptique !

Made by Google

Et rebelote sur la photo. L’iPhone XR fait l’impasse sur le téléobjectif, c’est logique dans la mesure où il remplace l’iPhone 8. Mais pas sur le mode portrait, car ce que les ingénieurs d’Apple ont réalisé est « remarquable ». En combinant le logiciel et le matériel, les focus pixels et l’intelligence artificielle du processeur A12, l’iPhone XR est capable de créer une segmentation… Attendez. Il me semble avoir déjà vu ça quelque part. Le machine learning, la petite animation explicative avec visualisation du sujet en blanc sur fond noir… Non ? Ca ne vous dit rien ? J’ai du rêver.

Encore une fois, je ne remets pas en cause les qualités, potentiellement prometteuses, de ce qu’a annoncé Apple mercredi. Que ces technologies soient disponibles sur des terminaux qui seront dans les mains de millions d’utilisateurs, qui pourront faire de meilleures photos que sur leur smartphone précédent, c’est très bien ! Et l’Apple Watch Series 4 est à peu près tout ce que les constructeurs de montres sous Wear OS n’ont pas réussi à faire depuis trois ans. Mais pour ce deuxième lancement effectué depuis le Steve Jobs Theater, il semble que le champ de distorsion de la réalité cher au regretté co-fondateur d’Apple n’a pas quitté les lieux. Et quelque part, on s’en amuse, et c’est aussi ce culot qui rend ces keynotes moins ennuyeuses.

Tout savoir sur l'apple-special-event-rentree-2018

Tags

Apple linux